Les pays en développement voient la croissance de leur population grimper en flèche, en décalage avec la qualité des infrastructures médicales stagnante.

Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et L’Afrique du Sud, regroupés sous l’appellation BRICS, représentent les pays au fort développement. Leur demande en technologies médicales va surgir dans un futur proche nécessitant dès à présent des ajustements.

Mondialement, 80% des morts par maladies chroniques sont comptabilisés dans les pays émergents, soulignant la différence de soins nécessaires. Entre 2006 et 2011, les ventes de l’industrie pharmaceutique mondiale ont presque doublé pour les pays émergents. L’OMS prévoit qu’en 2022, le tiers des dépenses médicales seront dorénavant réalisées par les économies actuellement en développement.

Ces nouveaux acteurs possèdent des caractéristiques très différentes de celles des pays matures, mettant en lumière la nécessité de s’adapter à la fois dans les méthodes de traitements et dans les méthodes de communication / marketing en amont.

Your email address will not be published. Required fields are marked *