S’appuyant sur la masse importante de données issues des objets connectés de santé, des réseaux sociaux, du séquençage génomique, etc. le Big Data appliqué à la santé offre de nouvelles perspectives aux laboratoires pharmaceutiques. Cette analyse massive de données de santé va indéniablement bouleverser l’industrie médicale et le secteur pharmaceutique.

Optimiser les essais thérapeutiques, personnaliser les traitements, accompagner les malades, assurer un monitoring de leur observance, réduire les coûts de la recherche et du développement, etc. ce nouveau marché s’annonce prometteur à la fois sur le plan médical et sur le plan économique. Estimé entre 2,2 et 3 milliards d’euros par an entre 2014 et 2017, le marché de la e-santé s’appuie grandement sur le Big Data.

Les industriels de la pharma s’y intéressent déjà et ne comptent pas passer à côté des opportunités offertes par les méga données qui devraient leur permettre d’optimiser leurs essais cliniques ou de suivre leurs patients mais aussi d’éviter les scandales à la suite de l’utilisation de certains médicaments …